Plus personne ne questionne le fait que l’appréciation d’un bon vin est hautement améliorée lorsqu’on l’implique dans un accord gastronomique bien pensé. On a récemment compris que ce type de mariage pouvait parfaitement se faire avec d’autres types d’alcools. Par contre, on mentionne beaucoup moins souvent la possibilité d’accorder ainsi de manière optimale un cigare. C’est sans doute à cause de la diminution de la clientèle de fumeurs et de la perception un peu particulière qu’on a du fumeur de cigare. Pourtant, l’image de celui-ci, renversé dans le fauteuil confortable d’un club privé, cigare dans une main et cognac dans l’autre, devisant entre gens d’un certain monde, appartient au folklore populaire cinématographique comme artistique.

Le grand retour du cigare

Après une certaine éclipse, le cigare semble revenir en vogue autant chez les plus jeunes amateurs que chez ceux qui en pratiquaient la dégustation il y a déjà un long moment. On différencie maintenant le cigare qui amène une expérience de dégustation subtile et élaborée de la cigarette de plus en plus ostracisée.

Cet état de choses a amené une revalorisation de l’accord parfait entre un cigare spécifique et un alcool bien particulier, un peu comme Bertrand Eichel l’a fait dans ses précieux conseils de la semaine du 12 janvier 2016.

Grâce à Winston ChurchillGeorge Burns et les Marx Brothers, le cigare jouissait d’un statut emblématique dans la première moitié du XXème siècle.

Mais, pendant une bonne partie du demi-siècle suivant, les cigares ont pris une place secondaire face à la cigarette en raison de sa popularité parmi les fumeurs de toutes générations.

Les choses ont commencé à changer dans les années 1990, lorsque des célébrités ont rendu le cigare cool à nouveau. Même le sitcom à succès Seinfeld a contribué à populariser les cigares dans un épisode mettant en vedette Kramer et son affinité pour les bâtons cubains tabou… D’ailleurs, dans un certain milieu de l’intelligentsia américaine plus progressiste, le simple fait que les meilleurs cigares soient fabriqués dans un pays qui était interdit de commerce rendait le fait de les fumer attrayant.

La nostalgie, la baisse des taxes sur le tabac et l’abandon des cigarettes ont permis d’obtenir de peu à peu développer un marché du cigare de 300 millions au 21e siècle. Depuis, les cigares ont vu leurs chiffres de vente plus que doubler.

Les cigares sont maintenant redevenus un signe de prestige, de puissance et de succès.

Des accords de plus en plus subtils

En même temps, on a commencé à vouloir élaborer des accords de plus en plus précis et riches pour marier les deux mondes avec élégance et fluidité.

Les saveurs subtiles du cigare devaient inévitablement s’apparenter à la gastronomie et ainsi se soumettre au jeu des accords gustatifs. Mais à la différence du vin, la puissance olfactive et l’étroitesse de la palette aromatique du cigare limitent considérablement les possibilités d’alliances. Elles se limitent aux produits vraiment capables de lui résister et dont le profil est comparable en tempérament et en notes gustatives.

Évidemment, comme avec le vin, la seule règle qui vaille quand on parle d’accorder des cigares avec un alcool, c’est de faire confiance à son goût personnel. La perception varie énormément d’une personne à l’autre et chaque palais est unique, chacun va pouvoir trouver des harmonies différentes.

Une complexité d’arômes à accorder

Pourtant, l’alliance du cigare avec l’alcool n’est pas particulièrement simple et automatique. Il existe tellement d’oppositions de style, d’incompatibilités flagrantes que beaucoup d’obstacles se dressent. Pour réussir un accord, il faut choisir le style du cigare en fonction de celui de l’alcool avec lequel on désire le déguster.

Il ne faut jamais oublier que l’effet immédiat d’un cigare sur les papilles gustatives est puissant. Le côté hyper-fumé ou le bouquet de cèdre d’un cigare fort peut rester sur le palais pendant des heures et colorera tout ce que l’on mange ou boit.

Évidemment on doit d’abord savoir quel type de cigare on consommera. Il y a le cigare pour l’apéritif, le cigare du solitaire, le cigare d’après repas ou le cigare de fin de soirée quand la plupart des gens dorment. Evidemment les boissons vont être associées avec le moment de fumage et aussi à l’humeur à accepter de l’alcool ou non.

De manière générale, il faut savoir choisir l’accompagnant du cigare pour ne pas effacer ses saveurs à cause d’une boisson trop riche.

Des mariages entre légèreté et intensité

La légèreté de corps des cigares dominicains les accorde naturellement avec des alcools jeunes; en parallèle, la force et la large palette aromatique des havanes leur confère une complémentarité marquée avec des alcools plus âgés. Comme ces alcools ont souvent vieilli longtemps en barrique, ils ont une exceptionnelle persistance en bouche et des arômes de torréfaction, de cacao ou de caramel qui leur permettent de résister à la force du havane. En opposition, les alcools jeunes ont une ardeur qui peut neutraliser les impressions olfactives de la fumée du cigare.

L’accord le plus reconnu d’emblée est celui du Porto et du havane. Le mutage confère au porto à la fois souplesse et corps. Toutefois, le côté brûlant de l’alcool doit se faire oublier. Les vintages, charpentés et riches, sont les plus adaptés auxhavanes. Par contre, certains vieux vintages raffinés résistent parfois mal à la fumée du cigare.

Les vins doux naturels français : Banyuls, Rivesaltes, Maury, proches du Porto se marient bien à un âge avancé avec les grands havanes.

Le cliché : cigare et cognac

Malgré l’imagerie populaire, l’alliance cognac-cigare n’est pas instantanée ou systématique. Pour qu’elle fonctionne, lecognac doit être suffisamment boisé et avoir une bonne persistance en bouche pour s’imposer. L’ardeur des jeunes cognacs s’harmonise moins bien avec le havane que les eaux-de-vie longuement mûries en barrique où elles ont acquis fondu et subtilité. Du côté des cigares, ceux qui ont une note sucrée trop prononcée devront être écartés, car ils exagéreraient cette sensation au contact de certains cognacs.

Des cognacs spécialement conçus pour le cigare ont fait leur apparition récemment, comme le Frapin Premier Cru Cigar Blend recommandé par Bertrand. Ces nouveaux produits ciblent des fumeurs spécifiques, particulièrement ceux de Puros, de plus en plus populaires aux Etats-Unis, où la consommation de cognac aurait augmenté à cause de cette pratique.

L’erreur du verre ballon

Trop souvent, y compris dans les bars et dans les restaurants, le cognac est servi dans un verre ballon et c’est le cliché répandu dans les films où on voit des fumeurs de cigare se délecter de cognac. La forme de ces verres défait les arômes du cognac en les libérant d’un seul coup. La force de l’impression de l’alcool détruit alors les essentielles nuances olfactives. Leverre tulipe ouvert ou fermé est mieux adapté à cette expérience complémentaire.

Autres alcools

Pour ce qui est des autres alcools, les harmonies sont plus fragiles et il faut les penser avec attention.

Par exemple, les calvados complexes et structurés issus de vieilles eaux-de-vie peuvent faire de très belles harmonies comme par exemple avec les Punch cubains.

Le rhum a par contre très peu d’atomes crochus avec le cigare. Il ne parvient pas à calmer son agressivité alcoolique et il offre une gamme aromatique restreinte.

On peut trouver des accords avec des whiskies écossais à condition de choisir des cigares trapus, comme le Robusto, avec des arômes concentrés en un temps de combustion relativement court. Évidemment, il faut les boire purs et sans glace.

Vin et cigare, le doute

L’accord vin-cigare reste très fragile même s’il est populaire chez certains aristocrates du goût. On parle parfois de mariage avec certains rouges corsés, comme les Haut-Brion ou souvent avec les Sauternes mais le sujet est controversé. Pour la plupart des experts en vin, fumer un cigare, même exceptionnel, en buvant du vin, particulièrement un grand château, est comparable à un crime. Nous laissons le débat ouvert.

Il n’en demeure pas moins que marier alcool et cigare peut permettre un grand voyage dans un monde de plaisir, de volupté et de générosité!

 

Additional Info